Petit éloge d’un solitaire

21Juil10

Peut-être savait-il qu’on n’a jamais d’amis, ou que toute amitié se fonde sur des malentendus où l’amour-propre et l’intérêt travaillent plus que l’altruisme et la générosité.

Richard Millet, Petit éloge d’un solitaire, Ed. Gallimard 2007



No Responses Yet to “Petit éloge d’un solitaire”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :